France 1954 -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

< Précédent  Tous  Suivant >

15 octobre 1954, Mende, Lozère:

Référence pour ce cas: 15-oct-54-Mende.
Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Résumé:

Le bulletin d'ufologie Vaucluse Ufologie N° 18-19 de juin - septembre 1980 donnait le texte d'un article qu'ils disent avoir été publié dans le journal régional Le Midi Libre du 16 octobre 1954; lequel rapporte plusieurs observations de ce qu'ils appellent une "soucoupe" vue le 15 octobre 1954 dans la région.

Il y était mentionné, sans plus d'informations, que cette "soucoupe" avait été vue, entre autres, à Mende.

Le journal informait également que cette ou ces "soucoupes" étaient en réalité un ballon-sonde des services météo italiens.

Rapports:

[Ref. gqy1:] GUY QUINCY:

Scan.

15 octobre [1954] (suite)

journée: Bouches-du-Rhône, Drôme, Haute-Loire, Lozère, Tarn, Isère:gros obj.brillant lent (ballon lancé à Padoue (Italie)

[... autres cas...]

[Ref. vue1:] BULLETIN D'UFOLOGIE "VAUCLUSE UFOLOGIE":

DANS L'AVEYRON ET LE VAUCLUSE

LES "SOUCOUPES" ETAIENT EN REALITB DES BALLONS SONDES DES SERVICES METEOROLOGIQUES ITALIENS

Paris 15 Octobre — La psychose des Soucoupes continue à se développer en apportant plus d'éléments négatifs que de précisions positives. Et il n'est bientôt plus un coin de France qui ne puisse se targuer d'avoir été survolé par quelque machine inconnue, venue d'on ne sait où.

L'Aveyron et la Lozère connaissent aussi les "Soucoupes" depuis ce matin.

A Rodez, c'est dès l'aube qu‘un engin mystérieux qui changea plusieurs fois de formes et de couleurs, put être repéré. Il évolua ainsi jusque sur le coup de onze heures, pour disparaître en direction du Sud.

IL A ETE APERCU A DECAZEVILLB ET A MENDE

On apprenait dans la soirée qu'il s'agissait d'un ballon—sonde des services de la Météorologie italienne, provenant de l'institut de MILAN. Ce ballon d'un diamètre de 28 mètres,serait susceptible d‘atteindre 50 000 mètres d'altitude. Il comporterait, dans sa nacelle, des appareils destinés à l'étude des rayons cosmiques.

LES AVIATEURS D'ORANGE ALERTES...

Jeudi après midi, un engin ressemblant à une grosse étoile était aperçu successivement dans le ciel Briançonnais, la Hte-Tarentaise, la vallée d'Albertville et la région de Chambéry.

Il s'agissait en réalité d'un ballon sonde provenant de la région Milanaise.

Vers 17h, des ouvriers travaillant sur un chantier, à une quinzaine de kilomètres de Briançon, récupérèrent les appareils scientifiques de ce ballon et les remettaient à la Gendarmerie. Quand à l'aéronef, il continuait sa route en direction de Gap, dans la soirée.

En Avignon, l'alerte devait être plus chaude. Vers 11 heures, le secrétaire de la mairie de Fontaine—de-Vaucluse téléphonait à la base aérienne d'Orange pour signaler, entre autres, une "Soucoupe",à la verticale de sa mairie. Les précisions étaient telles que le chef d'une des escadrilles téléphona au maire de Fontaine.

Celui—ci, non seulement confirma les indications de son secrétaire, mais précisa que la Soucoupe restait immobile à 400 mètres à la verticale de la localité.

2 pilotes qui décollaient pour un vol d'entraînement survolaient quelques instants plus tard Fontaine de Vaucluse sans discerner la moindre Soucoupe.

Dans la soirée, le secrétariat d‘état à l'Air indiquait que les deux aviateurs de la base d'Orange, "officiers expérimentés", n'avaient observé aucun engin inconnu au cours de leurs recherches et que leur compte rendu était formel.

Il s'agissait, là encore, d‘un ballon sonde, utilisé par les services de la Météorologie.

MIDI LIBRE du Samedi 16 OCTOBRE 1954 — N° 3412 —

[...]

Les articles de Midi Libre reproduits ici nous ont été communiqués par notre ami Daniel Vidal. Ils illustrent de façon précise l'énorme travail de recherche d'archives que réalise Daniel. Un exemple à suivre qui devrait être repris systématiquement dans chaque région.

Explications:

Carte.

Ce cas peut être considéré comme ce que les ufologues appellent un cas "négatif", c'est-à-dire un cas qui a trouvé une explication ordinaire sans que des ufologues aient eu besoin de la fournir - ici, les journalistes ont résolu le cas.

Le ballon auquel il est fait référence n'était pas exactement un ballon des services météorologique italiens; c'était un ballon scientifique de haute altitude lancé par une équipe de l'Université de Padoue pour étudier les rayonnements cosmiques.

Comme on peut le voir dans mon catalogue, ce ballon peu ordinaire avait provoqué un grand nombre d'observations dans le sud-est de la France les 15 et 16 octobre 1954.

Il a été tantôt identifié comme tel, tantôt qualifié de "soucoupe volante" par les témoins, ou la presse, ou même par des ufologues.

Il avait été photographié à l'Observatoire de Haute-Provence le 16 octobre 1954:

Ballon.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Mende, Lozère, ballon, cas négatif, soucoupe

Sources:

[----] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 13 mai 2022 Première publication.
1.1 Patrick Gross 10 juillet 2022 Addition [gqy1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 10 juillet 2022.